Accueil » Avant et Après » Et si… [Réflexions de retour d’un tour du monde]

Et si… [Réflexions de retour d’un tour du monde]

Ça fait 3 mois que je suis revenue de mon tour du monde et j’arrive à un stade ou je me pose pas mal de questions. Je vois pas mal de blogs et d’articles qui traitent le sujet mais bizarrement j’ai souvent du mal à m’y retrouver. J’essaie de prendre du recul sur ce que j’ai vécu et comment je me sens depuis ce retour mais je dois reconnaitre que c’est encore pas facile…

Et si…le voyage ne m’avait pas transformé autant que je l’avais espéré

J’ai lu beaucoup de blogs qui parlent du retour de voyage. Comment on le gère, comment on se sent et surtout comment le voyage a transformé tous ces voyageurs partis sur les routes du monde. Alors au moment ou mon tour est venu de partir, je me suis dit: Moi aussi je vais changer et je vais revenir transformée ! Mes amis aussi me le disaient. ‘Tu ne reviendra pas la même’, ‘Tu sera différente… Pendant toute cette année de tour du monde, je ne pensais pas vraiment à ça, trop occupée à profiter du moment ! :) Et puis l’heure du retour est arrivée… Après un an passé sur les routes, je me retrouve chez moi, de nouveau au milieu de ma famille et de mes amis. 1 jour, 1 semaine, 1 mois… J’attend patiemment de me rendre compte à quel point je suis différente d’avant ! Et puis rien ne vient… je me sens pareille ! Tout comme avant. Impression ou réalité ?

Comment est-ce possible qu’après un an de voyages, de découvertes, de rencontres…je ne sente pas de différence sur moi ? Pourquoi tout le monde revient transformé et que moi pas ? Suis-je la seule ou est-ce que personne n’en parle de peur que cela passe comme pour un échec ? Ca fait aujourd’hui 3 mois que je suis rentrée et je me pose encore la question… Mais peut-être que je n’ai pas encore le recul nécessaire pour me rendre des éventuels changements qui ont eu lieu en moi ou peut-être sont-ils plus profonds que je ne pense et donc moins facile à déceler… J’espère que le temps me le dira !

Et si… j’avais l’impression d’être passée à côté de quelque chose

Plus je repense à mon voyage et plus je me dit qu’il me manque quelque chose, que je ne me sens pas pleinement satisfaite alors que je suis quand même partie un an autour du monde ! Etrange sensation… Alors je me demande souvent, si c’était à refaire, est-ce que je referais pareil? De la même façon? Les mêmes pays ? Je crois que ça ne sert à rien de regretter mais c’est vrai qu’avec du recul et de l’expérience, je ferai surement certaines choses différemment dont une qui m’a manqué: prendre mon temps ! C’est un peu l’inconvénient quand on achète un billet tour du monde. On se sent pressés par le temps, obligés d’aller de destination en destination en écourtant parfois des séjours sous prétexte qu’il faut prendre le prochain vol que l’on ne peux pas modifier ou annuler a cause de la disponibilité ou du fait qu’il ne soit pas modifiable !
L’autre chose qui m’a manqué: avoir plus de contact avec la population locale ! Parce que les auberges de jeunesse c’est bien, on s’amuse, on boit des coups, on rencontre du monde… mais ce ne sont que des voyageurs comme nous qui viennent de tous les pays du monde certes mais sauf de celui dans lequel on se trouve ! Du coup, quand je suis rentrée et que l’on m’a demandé comment étaient les gens de tel ou tel pays, je me retrouvais souvent a expliquer que je n’en avais pas rencontré tant que ça… Frustrant ! Mais malheureusement, pour aller à la rencontre de la population, il faut un peu plus de ce dont j’ai parlé avant: du temps ! Du temps pour faire du couchsurfing/logement chez l’habitant (qui demande un peu plus d’organisation et d’anticipation que les auberges de jeunesse), du temps pour trouver des petits boulots locaux, du temps pour rester dans une ville un moment et vraiment apprécier sa population et son environnement.
Alors avec tout ça, j’ai l’impression que mon voyage a manqué de quelque chose. J’ai vu un tas de choses pendant un an mais j’ai l’impression pour autant d’être passée à côté de certaines essentielles: le temps, la population, la culture… Et du coup, j’ai qu’une envie: repartir et rectifier ce manque !

Et si… je n’avais pas trouvé ce que je cherchais pendant ce tour du monde et que je ne savais pas toujours pas ou je vais, ce que je veux

Quand j’ai décidé de partir pour mon voyage en tour du monde, la décision a été facile et rapide ! Cela m’est apparu comme une évidence dans une période de ma vie ou plus rien ne me motivait. Une séparation difficile, un travail qui ne me passionne plus, des amis qui se casent tous et se marient ou fondent une famille…Bref, un environnement ou je ne me sentais plus à ma place ! Je me suis alors dis qu’en partant, j’allais découvrir le monde et m’ouvrir à de nouveaux horizons! J’allais me retrouver seule face à moi même et déterminer ce que je voulais vraiment dans la vie ! Je partais pleine d’espoirs… Et puis en fait non ! Rien de tout ça n’est arrivé ! Je n’ai pas eu le déclic que j’espérais ! J’ai bien trouvé des villes dans lesquelles je me plairai pour y vivre mais toujours pas la voie que je dois suivre… Je viens d’avoir 30 ans, je reviens d’un tour du monde et je ne sais toujours pas ce que je veux faire de ma vie ! La moitié pessimiste de moi-même dirait que c’est quand même la loose et qu’il y a un moment il va bien falloir que je trouve quelque chose ! Son ennemie optimiste dirait que c’est génial, que ça me laisse encore un tas d’opportunités et que 30 ans c’est rien ! Alors en fonction des jours, je me laisse influencer par l’une ou l’autre de mes moitiés et je me retrouve bien souvent perdue entre les 2. J’ai toujours fonctionné par déclic ou par opportunité. C’est une façon de vivre un peu passive mais qui permet de se laisser porter par le destin. Je n’ai plus qu’à attendre le prochain signe ! :)

Et si… rencontrer UNE personne m’avait plus donné confiance en moi que toutes les autres réunies

Avant de partir, j’avais plein d’espoir sur les changements qui auraient lieu sur moi… Comme vous l’aurez compris, ces changements n’ont pas vraiment été au rendez-vous comme je l’espérais. Et parmi tous ces changement que j’attendais, un de ceux qui me tenait le plus à coeur était de gagner confiance en moi. C’est un truc qui m’a fait défaut depuis toujours… J’ai mis beaucoup de temps à m’affirmer et même après ça, je n’ai jamais eu confiance en moi, bien qu’on me dise souvent que j’ai un comportement qui montre le contraire. Comme une sorte de carapace que je mets pour ne pas montrer ce qu’il y a dessous et qui je suis vraiment… Alors partir en tour du monde, c’était l’occasion idéale pour moi de remédier à cela! Je vais rencontrer plein de monde, vivre plein d’aventures, être moi-même et je vais revenir plus forte que jamais ! Des rencontres j’en ai fait des centaines, chacune d’elle différente. Chaque personne rencontrée m’a apporté quelque chose mais au final j’étais toujours la même. Plein de doutes, de questions et de manque de confiance… Quel échec ! Et puis quand je suis revenue à Barcelone, j’ai rencontré une personne. Un homme… Ça faisait un an et demi que je fuyais toute relation, trop effrayée de perdre ma liberté si précieuse ! Mais ce jour là, le destin en a voulu autrement et m’a mis sur le chemin de cet homme qui depuis 3 mois m’ouvre les yeux sur plein de choses et particulièrement sur la femme que je suis. A travers ces yeux, je vois une femme aventurière, forte et capable de bien plus qu’elle ne croit. Je ne pensais pas qu’une personne serait un jour capable de ça sur moi… mais le chemin est encore long pour que je trouve et que j’accepte qui je suis ! Mais je ne perd pas espoir…

Et si… aujourd’hui, mon futur allait se construire à deux

Je ne compte plus le nombre de personnes qui, avant mon départ, m’ont dit ‘Tu vas rencontrer quelqu’un sur la route et tu ne reviendra jamais’. Ahahahahah, surement pas ! J’aime trop ma liberté pour ça et j’ai bien assez souffert dans ma dernière relation pour vouloir d’un quelconque homme avant…10 bonnes années (Bon ok, 2 ou 3 ça devrait déjà aller…) J’ai vagabondé pendant un an, de rencontres en rencontres, sans jamais tomber en pâmoison. Surement un mélange de protection et du fait que personne ne retenait particulièrement mon attention malgré de très belles rencontres. Et alors que je me croyais tranquille, voila que ça me tombe dessus à peine arrivée sur le sol européen à Barcelone ! On peux dire que c’est du last minute ! Et contre toute attente (surtout de ma part), ça fait 3 mois que ça dure et j’en suis très contente ! Moi qui avait des projets plus que solitaire, me voila à penser à l’avenir à deux ! Qui l’eut cru…  Mais heureusement, ce jeune homme aime aussi les voyages… ;) Peut-être que j’ai trouvé le bon ?

Et si…j’atteignais le moment du retour le plus difficile

J’ai l’impression que j’attaque la pente raide de retour de voyage. Jusqu’à présent je n’avais pas vraiment ressenti de signes de ‘dépression’ ou du moins pas aussi importants qu’en ce moment. Un peu contradictoire avec ce que je viens de dire juste en dessus vous me direz ? Et pourtant pas tant que ça. Bien que j’ai rencontré une personne avec qui nous avons des envies communes, la situation ne nous permet pas encore de faire de projets concrets. Je suis donc dans une phase ou je n’ai pas de projets précis, pas d’objectifs particuliers, bref, rien qui m’oblige à me lever le matin ! Et honnêtement je pense qu’après un voyage, c’est ce qui a de plus dangereux ! Passer d’un an à bouger tous les jours, rencontrer un tas de monde, découvrir plein de nouvelles choses…à stagner dans un endroit et ne pas faire grand chose ! Je sais que ce n’est que transitoire et que la situation va bouger très prochainement, ce qui me rassure ! Mais ça n’en reste pas moins une période difficile à traverser avec plein de questions et de remises en question… Fallait bien passer par la non ?

Et vous, comment avez-vous géré votre retour de voyage ? Avez-vous aussi eu l’impression de ne pas être transformé comme vous l’auriez pensé ?

 

2 commentaires

  1. Je découvre ton article avec un peu de retard mais beaucoup d’émotion.
    Je le trouve très pertinent et vraiment intéressant. Certains partent à l’autre bout du monde pensant y trouver LA réponse à toutes leurs questions et finalement reviennent sans rien. Car je pense sincèrement qu’on n’a pas besoin de partir si loin pour se trouver et tu viens de le réaliser par toi même :)

    Quant à l’impression de passer à côté, tu me confirmes dans notre choix d’avoir abandonné notre itinéraire. Mais je comprends que ce doit être frustrant. Quoiqu’il en soit ton expérience reste incroyable et je sais que tu le sais et je trouve cela très intéressant que tu réalises toutes ces choses.

    Nous avons croisé beaucoup de tour du mondiste qui « regrette » ce billet tour du monde et j’ai la sensation qu’il y en aura de plus en plus.

    En tout cas, j’espère que tu vas mieux depuis l’écriture de cet article. Je te souhaite de reconstruire tes projets et pourquoi pas cette vie à deux :)

    • Aline,
      Merci pour ton commentaire. Je suis contente qu’il te touche. C’est pas évident de parler de ça mais si ça peut servir à d’autres tant mieux! C’est top que vous ayiez abandonné votre itinéraire pour vivre pleinement votre expérience ! Mais je me dis qu’à 2 c’est surement plus facile :)
      Bien sur que je réalise que ce que j’ai fait est quand même génial! Heureusement… :)
      J’ai toujours hâte de voir ce que le destin me réserve !
      A bientôt

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>