Home » Pays » Amérique du Sud » Torres del Paine, la merveille de la Patagonie

Torres del Paine, la merveille de la Patagonie

Quand tu vas en Patagonie, on te demande souvent si tu viens ou si tu vas à Torres del Paine ! C’est une des activité phare de la Patagonie, mais ça se trouve côté chilien. Il faut donc retraverser la frontière pour arriver dans la petite ville de Puerto Natales, point de départ des treks de Torres del Paine.
Ce lieu tient son nom de 3 immenses tours de pierre situées en haut de montagnes. Chaque jour, chaque année, des centaines de personnes trekkent dans ces montagnes pour aller les admirer. Mais ce n’est pas tout, tout autour, le parc qui les entoure est réputé pour être absolument magnifique !!! Je suis pas une grande trekeuse mais j’ai rencontré tellement de gens qui m’ont dit qu’il fallait absolument le faire que je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté !

Il y a plusieurs treks possibles pour découvrir le parc. A moins d’avoir plein d’argent, ça se fait en autonomie complète c’est à dire avec nourriture et matériel de camping dans le sac ! Si vous avez plein d’argent, il y a des refuges le long du parcours (comptez 70-80$ la nuit) qui offrent aussi des repas et/ou des produits alimentaires à vendre (multipliez le prix par 3 ou 4 au moins).

  • Le trek du W. Quand on regardes la carte, on comprends vite pourquoi il s’appelle comme ça! Ce trek vous demandera entre 4 et 5 jours en fonction du rythme auquel vous le faites et vous permet de voir les sites principaux du parc.
  • Le trek O ou la boucle. En plus de faire le W, ce trek passe à l’arrière du parc (et des tours) et fait donc une boucle pour revenir au même point de départ. Il faut compter 7 à 10 jours pour faire le tour.
  • Le trek Q. Idem que le O avec une queue en plus qui vous permet d’éviter de prendre le bateau (payant) pour accéder au départ du trek. Il faut compter 5 heures supplémentaires soit normalement une journée de plus que le O.
  • (Les trek journaliers): Il est aussi possible de faire des randos à la journée mais honnêtement ça coute bien trop cher pour pas grand chose.

Pour ma part, j’étais avec une française rencontrée un peu plus tôt à El Chalten et nous avons opté pour le W (faut pas déconner non plus…^^) que nous ferons sur 5 jours.

Et honnêtement, ce trek à été une des choses les plus dures et éprouvantes de mon voyage ! Comme je le disais, déjà que je ne suis pas une grande randonneuse mais la, nous avons été mises à l’épreuve chaque jour ! Nous avons affronté la pluie, la neige, le vent, le froid, la boue, le camping rudimentaire, les blessures… Mais on en est sorties vivantes et fières ! Et on en a quand même pris plein la vue !!! Récit de 5 jours d’aventures à travers le Parc Torres del Paine…. (Pour les conseils pratiques et autres, c’est à la fin de l’article)

JOUR 1

Après avoir pris le bus depuis Puerto Natales (2h de route) et le catamaran pour traverser le lac Pehoé (30 minutes), nous voici à Paine Grande d’ou nous partons pour notre première étape: marcher jusqu’au refuge Grey ou nous passerons la nuit. Le temps était couvert, il faisait un peu froid mais la marche se fait sans trop de difficulté (à part les énormes rafales de vent qui manquent parfois de nous renverser). Nous traversons toute la partie de foret dévastée par un incendie (d’origine humaine) il y a 3 ans. C’est assez mystique comme ambiance. Tous les arbres sont encore debout mais morts… Depuis, ils sont TRÈS stricts avec les feux ! Nous arrivons le long du lac Grey ou nous voyons d’énormes icebergs bleu turquoise flotter sur le lac qui lui est plutôt gris. Derrière, des montagnes s’étendent. Malgré le ciel gris, c’est beau ! Après 4h de marche, nous arrivons au refuge/camping Grey (camping payant) ou nous montons notre tente avant d’aller au Mirador situé a 10 minutes de là pour admirer le glacier Grey! Le temps étant très couvert, le glacier est en partie visible et faut pas se mentir, après avoir vu Perito Moreno, il parait tout petit. Mais c’est quand même beau. On se tâte à faire une balade le long de la montagne pour aller au dessus du glacier mais vu l’heure avancée et le temps, on se dit que ce n’est pas raisonnable et on retourne au camping où on profites d’une bonne douche chaude et où on cuisine dans une petite pièce commune. Elle n’est pas chauffée mais comme elle est petite et que tout le monde cuisine, on est bien ! Puis c’est partie pour le premier dodo sous la tente. Nous avions loué un duvet chaud pour une et l’autre dormait dans nos 2 duvets réunis (qui sont tous fins) et nous nous relayions chaque nuit. J’ai commencé par le duvet chaud, j’ai pas eu froid malgré l’inconfort. Ma pote Sylvène a eu très froid par contre… Ça promet !

JOUR 2 

Le temps s’est gâté ! Nous devons retourner sur Paine Grande avant de repartir sur l’autre partie du W pour atteindre le camping Italiano qui se trouve au milieu du W. Heureusement pour nous, sur la première partie (que nous avions déjà faire la veille), nous avions le vent, et donc la pluie, dans le dos. J’avais pitié des gens que nous croisions dans l’autre sens qui s’en prenait plein la face! Après une longue pause pour déjeuner et se réchauffer au refuge Paine Grande, nous nous sommes remises en route mais sans y voir bien plus clair. La pluie tombait toujours, le vent était encore plus fort de ce côté et puis avec tous les nuages, on ne voyait rien au paysage qui nous entourait ! C’est censé être magnifique autour mais la, je peux pas trop vous dire à quoi ça ressemblait… Et puis ça allait pas si mal jusqu’à ce qu’on rencontre la boue! Mais pas une petite flaque…d’énormes étendues ! A ce moment la, nous avons béni nos batons de marche qui nous ont aidé à traverser tant bien que mal ! A la tombée de la nuit (il était temps!), nous arrivons enfin à notre 2e camping: le camping Italiano qui est gratuit. Nous voyons vite la différence avec le camping payant. Pas de douche, pas de salle commune mais un espèce d’abri composé de 3 murs avec une petite table au milieu et plein de boue au sol. Nous sommes trempées, gelées, fatiguées… il faut monter la tente soue la pluie battante puis faire à manger à la lampe torche avant d’aller se coucher encore gelées! Manque de bol, j’ai les 2 duvets empilés ce soir. J’essaie de dormir tant bien que mal jusqu’à ce que je me réveille avec une drôle de sensation. J’ai les pieds mouillés ! Ah ben oui, la tente est inondée ! L’eau est rentrée dans la tente, mes 2 sacs de couchage, mon sac à viande et mes leggings sont mouillés….l’horreur ! Je me glisse dans un sac poubelle et essaie de redormir comme je peux, toute grelotante. La fin de la nuit sera horrible…

JOUR 3

Au réveil, nous nous rendons compte que la tente est bien inondée (y’a bien 1/2 litre d’eau !) et qu’on a une mini marre sous la tente…mauvais choix d’emplacement! La pluie est tombée toute la nuit et ne s’est pas arrêtée ! Il faut donc plier la tente sous la pluie, remettre les chaussures mouillées de la veille et surtout essayer de se réchauffer… je crois que j’ai jamais eu aussi froid de ma vie qu’à ce moment la ! Une fois tout plié, nous partons pour la tige centrale du W: la vallée française, censée être un des endroits le plus beau du parcours. La marche est prévue de 2h30 aller. Nous ne pourrons pas aller plus loin que 30 minutes. La neige tombe et pas qu’un peu. C’est une vraie tempête ! On ne voit rien. Et puis de toute façon ils ont fermé l’accès un peu plus loin! Du coup demi tour un peu frustrées. On reprend nos affaires direction le 3e camping, toujours sous la neige! Après s’être un peu perdues et passées dans des chemins difficilement praticables, le temps s’est enfin un peu levé et nous avons pu admirer de magnifiques lacs autour de nous. Enfin nous pouvons profiter un peu du paysage…Puis nous voila au camping Los Cuernos (camping payant). Et la, c’est le bonheur ! Une grande salle commune, des douches chaudes et surtout: un poêle ! Nous avons pu tout mettre à sécher: duvets, affaires, chaussures ! Franchement, c’est dans ces moments la que tu te rends compte que parfois il suffit de pas grand chose pour être heureux… Le plus: les tentes sont posées sur des estrades en bois ! Pas de terrain inégal ou d’inondation en vue! Et on a eu de la chance car tous nos voisins se sont fait visiter par les souris qui sont très nombreuses dans le coin, pas nous… Ouf !

JOUR 4 

Au réveil, miracle, le soleil est là…Enfin !!!!! On se met en marche pour une super journée ensoleillée… Ca fait du bien au moral ! La vue est absolument magnifique… on marche en longeant la colline en direction de la dernière vallée à traverser et on comprends enfin pourquoi on est la. C’est de loin la plus belle journée du trek. En arrivant dans la dernière branche du W qui forme une vallée, la neige décore les abords, c’est canon ! On monte à travers une forêt ou tous les arbres sont encore enneigés, pour le coup aujourd’hui j’en prends plein les yeux et rien que pour cette journée, ça valait les efforts des jours précédents. On arrive finalement à notre dernier camping, le camping gratuit Las Torres, au pied des tours (les fameuses Torres del Paine) au milieu de la foret enneigée! Même principe que l’autre gratuit, pas de douche et juste un petit abri avec une table (basse) pour faire à manger. On plante la tente au milieu des arbres et de la neige puis on monte aux tours. 50 minutes de montée raide dans la foret puis la neige puis la glace…. ça devient de plus en plus dur et glissant. Le soleil commence à disparaitre doucement. Je ne suis pas très sereine. Surtout que mon genou, qui me fait mal depuis hier, commence de plus en plus à me faire souffrir. On arrive finalement en haut tant bien que mal, et nous sommes les dernières!  On voit enfin les tours. Elle sont imposantes et leurs sommets est légèrement cachés dans la brume… Il y a un immense lac juste devant et de la neige tout autour.  Ca me fait un peu pensé au Fitz Roy mais avec 3 tours. C’est majestueux ! Malheureusement, on a pas trop le temps de trainer et de profiter. On prend quelques photos et on repart déjà. La montée a été dure, la descente le sera encore plus et on veux pas descendre toutes seules alors on suit les derniers. Il y a bien 1 mètre de neige fraiche autour du chemin, les bâtons s’enfoncent, le chemin glisse car le verglas commence à se former… mon genou me fait souffrir… du coup je descends une grande partie sur les fesses ! C’est froid mais efficace…(et éprouvant) Une fois retournée au camping (après 1 bonne heure et demie de descente…), on mange et dodo, contentes de celle belle journée !

JOUR 5

Ce matin, c’est le dernier jour. Et il fait beau ! Grand ciel bleu… Beaucoup de gens se lèvent tôt pour aller admirer le lever de soleil sur les tours ! Ma pote Sylvène y est allée mais moi, à cause de mon genou, je n’y vais pas….c’est très frustrant mais il faut savoir s’écouter et je ne voulais pas rester coincée en haut car mon genou aurait lâché. Heureusement, je les ai vues la veille! Quand elle revient, on plie la tente et on repart pour finir la dernière partie du trek: le retour de la dernier branche du W. Il faut redescendre toute la vallée montée la veille…. mais mon genou va de pire en pire ! Jusqu’au point ou je ne peux plus du tout le plier. Pour descendre c’est franchement handicapant. Je marche tant bien que mal avec mon gros sac sur le dos ! Un vrai calvaire… Mais le soleil brille et la vue sur la vallée est vraiment magnifique ! Ca fait vraiment plaisir ce soleil, on en prends plein les yeux et on refait le plein de vitamine D! Puis après 5h de marche, nous arrivons enfin à l’hôtel Las Torres qui marque la fin du trek. A 14h on prend un navette pour l’entrée du parc (ça se fait à pied mais avec mon genou, c’est impossible) puis un bus et on retourne à Puerto Natales ! C’est la fin de 5 jours d’aventure, de marche, de souffrance, de calvaire… franchement ça a été un vrai challenge physique et mental ! Mais je suis fière et contente de l’avoir fait… et puis je me suis bien marrée avec ma pote. On s’entendait vraiment bien et on avait le même délire. Bref, c’est une sacrée expérience Torres del Paine !

Torres del Paine, comment s’organiser ?

Accès

Pour accéder au parc naturel de Torres del Paine, tout part de la ville de Puerto Natales à 112 kilomètres du parc. L’accès se fait se fait en bus depuis El Calafate (Argentine) en 4h ou Punta Arenas (Chili) en 6-7h. Ces 2 villes disposent d’aéroport desservis par de nombreuses villes comme Buenos Aires ou Santiago. Par contre ça coute très cher donc il vaut mieux réserver à l’avance. Sinon, vous pouvez descendre en bus mais ça prend (beaucouuuup) de temps.

La ville de Puerto Natales n’a pas un grand intérêt en elle-même. Elle est essentiellement orientée vers le tourisme de Torres del Paine et tout est organisé en fonction de ça. Du coup, vous trouverez sur place absolument tout le nécessaire pour faire la randonnée ! Location de matériel de camping, magasins d’équipements, supermarché…

A ne pas rater
Tous les jours à 15h, rendez-vous à l’auberge Erratic Rock pour un brief complet sur la randonnée ! Parcours, sécurité, alimentation, logement… tout est expliqué pendant 1h30 ! Vous sortirez incollable et surtout rassurés. C’est aussi l’occasion de trouver des copains d’aventure si vous venez seul(e)! Et l’avantage de ce brief c’est qu’il est ouvert à tout le monde et surtout gratuit. Alors, pourquoi s’en priver! :)

Logement

Lili Patagonico’s – 10000p/15€ par nuit pour un dortoir 5 lits (non superposés)
Avis: Cette petite auberge est l’endroit parfait pour commencer et terminer votre trek à Torres del Paine. L’accueil est chaleureux, les lits sont super confortables et surtout ils ne sont pas superposés!, il y a une pièce commune avec des sofas et une cuisine ou le petit déjeuner (inclus) est servi tous les matins. Les plus: il est possible de louer tout le matériel nécessaire pour le trek (certes un peu plus cher mais au moins il n’y a pas à se déplacer) et ils gardent les sacs pendant le trek ! Bref, je vous recommande cette auberge si vous allez à Puerto Natales.

Budget

– Entrée au parc: 18000p/27€
– Navette Puerto Natales-Parc: 7000p/10,5€
– Catamaran Paine Grande: 12000p/18€
– Camping Grey: 4300p/6,5€/pers
– Camping Los Cuernos: 7500p/11€/pers
– Navette Hotel Las Torres-Entrée du parc: 2800p/4,2€
– Nourriture pour 5 jours: 15000p/23€
– Location de matériel: 40000p/60€
– Nuits x2 à Puerto Natales: 20000p/30€
– Bus El Calafate/Puerto Natales: 25000+15000/37€+23€ (il ne vaut mieux pas acheter l’aller retour depuis l’Argentine car ça coute beaucoup plus cher que depuis le Chili)
TOTAL 166 600p/250€ par personne pour 7 jours sur place soit environ 35€ par jour. Je vous l’accorde, ce n’est pas donné mais honnêtement ça vaut le détour ! :)

Check Also

Infographie Philippines

L'essentiel des Philippines en infographie

2 comments

  1. Merci pour ton article, c’est top comme résumé pour s’organiser. Je compte faire la grande boucle O en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *