Home » Pays » Amérique du Sud » L’Ile de Pâques, la mystérieuse…

L’Ile de Pâques, la mystérieuse…

L’ile de Pâques c’est une destination unique ou on a l’occasion d’aller qu’une fois dans sa vie (si occasion il y a). Et moi je l’ai eu cette occasion ! Aller à l’Ile de Pâques quand on prends un billet tour du monde ne coute souvent que quelques € de plus quand on sait que ça coute minimum 500 ou 600$ de faire l’aller retour depuis Santiago du Chili. Encore une bonne raison de choisir l’option billet tour du monde (cf. article). Fraichement arrivée à Santiago après avoir fait San Pedro d’Atacama / Bus / Antofagasta / Avion / Santiago / Nuit à l’aéroport, me voila dans l’avion pour cette île mystérieuse !

Honnêtement, à part avoir vu quelques photos de Moais, je ne savais pas à quoi ressemblait cette ile et j’y allée plus pour voir ces statues géantes que pour l’ile en elle même. Et puis j’ai été bluffée et ébahie par la beauté de cet endroit, perdu en plein milieu du Pacifique.

Un peu de culture

L’ile de Pâques ou Rapa Nui pour les locaux, c’est une petite ile de 166 kms², perdue en plein milieu du Pacifique, à 3680 kms au large du Chili. C’est une ile chilienne mais les habitants se disent ‘Rapu Nui’ et non chiliens :) La particularité de cet endroit vient de ces statues Moais que l’on trouve un peu partout autour de l’ile. Ces immenses statues qui mesurent jusqu’à 10 mètres de haut (il y en a même une inachevée qui mesure près de 22 mètres!) étaient construites directement dans la pierre, sur un volcan au centre de l’ile, avant d’être transportées grâce à des troncs d’arbres aux emplacements ou ils sont actuellement. Il n’y a pas moins de 400 statues réparties sur l’ile et au moins autant dans la carrière au centre de l’île ! Ces visages de pierre qui ont longtemps été un mystère, représenteraient les ancêtres des habitants de l’ile.

La majorité (voire la quasi totalité) des habitants, soit un peu plus de 5000, sont regroupés au sud ouest de l’ile, dans le village de Hanga Roa. C’est ici que se trouvent tous les hébergements, restaurants, magasins… Bref, toute l’activité de l’île ! L’ile de Pâques étant une île très isolée au milieu du Pacifique, les habitants dépendant presque entièrement du tourisme, qui s’est rapidement et fortement développé ! Aujourd’hui, on peux accéder quotidiennement à l’ile de Pâques depuis Santiago ou une fois par semaine depuis Tahiti.

Dès l’arrivée au village de Hanga Roa, on aperçoit les premières statues. C’est vrai qu’elles sont imposantes ! Mais ce qui me surprend et frappe dès le début, c’est la beauté et la sérénité de cette île. Il y règne une ambiance particulière….
La petite plage au bord du village dévoile les couleurs du Pacifique et bien qu’il n’y ait pas trop de sable, elle appelle quand même à la baignade!
Le village, ‘capitale’ de l’ile ou sont regroupés tous les commerces et activités, ne fait que quelques rues avec une artère principale, c’est vraiment minuscule! Mais c’est aussi ce qui en fait le charme.
Les habitants sont tous chaleureux et accueillants.
Bref, la première impression est excellente !

Programme de la visite de l’île (sur 3 jours)

J’ai peu de temps à passer sur l’ile malheureusement (temps raccourci à cause de LAN Airlines qui à avancé le vol initial d’une demi journée !) mais j’ai quand même l’occasion de faire le tour de l’ile et de découvrir ce petit bijou:

Jour 1 : Arrivée en milieu de journée, après-midi plage dans le centre. Tous les soirs, lorsque la marée est haute, une famille de tortue, dont une (le papa surement) est absolument énorme, vient barboter au bord de la plage. Il est alors facile de les approcher. Super moment à ne pas manquer ! En fin de journée, ne pas rater le coucher de soleil à Ahu Tahai . Derrière le cimetière, au nord du village, il y a une grande esplanade avec une rangée de Moais exposés à l’ouest. L’endroit parfait pour admirer un coucher de soleil incroyable derrière ces immenses statues…

Jour 2: Marche jusqu’au village d’Orongo. Il faut environ 2h de marche à travers un sentier qui offre des panoramas incroyables sur l’île pour atteindre ce petit village situé tout au sud de l’île. N’allez pas croire comme moi que c’est un village habité. Que nenni! C’est en fait un village cérémonial qui était utilisé pour des cérémonies dont celle de l’homme oiseau. Cette cérémonie consistait à nager jusqu’aux motus (petits ilots) pour récupérer les oeufs des hirondelles et les ramener aux villages. Le tout sans se faire dévorer par les requins. Balaises les mecs ! Ce petit village est fait de petites maisons rondes construites en pierres plates avec une vue incroyable sur l’océan!
Sur la route pour atteindre le village, ne ratez pas (y’a peu de chance en même temps…) le cratère Rano Kau ! Cet immense cratère au bord de l’île est rempli d’eau et forme un lac ou la faune et la flore se développent. Le panorama sur ce cratère et son ouverture sur l’océan est absolument magnifique!
Pour le retour, vous pouvez emprunter la route (c’est beaucoup plus long!) et admirer le panorama sur l’autre côté de l’île. Petite astuce: n’oubliez pas de prendre de l’eau et de demander au garde du village d’Orongo de vous remplir votre bouteille !)

Jour 3: Journée tour de l’île. Pour cela, il faut louer un véhicule: voiture, scooter, quad ou vélo pour les plus courageux ! Il y a des loueurs un peu partout dans la ville. [Info: certains loueurs vont vous demander d’avoir votre permis moto (Permis A) sans lequel ils ne vous loueront pas de scooter mais seulement un quad (2 fois plus cher). Pour ma part, j’ai trouvé un petit loueur qui faisait un bon prix et ne m’a pas posé de questions sur mon permis!] Comptez 20000ps/30€ pour un scooter (vous comprendrez que vu le prix, il est plus intéressant de le louer à 2!)
Partez assez tôt le matin car même si l’ile n’est pas grande, il y a quand même pas mal de points d’arrêt.
Sur toute la côte ouest de l’ile, on trouve de nombreux moais. Mais, ce qui choque en arrivant: ils sont tous tombés,