Home » Avant et Après » Le retour de tour du monde: 2 semaines après

Le retour de tour du monde: 2 semaines après

Il y a quelques semaines, je vous parlais de mon ressenti à une semaine du retour de mon tour du monde et vous avez été nombreux à le lire et à réagir (à lire ou relire ici). Je me suis dis que maintenant que j’étais rentrée, j’allais vous parler de comment je me sens maintenant tout de suite, puis dans 15 jours puis dans un mois, puis 2… Bref, partagez avec vous ce moment que tout le monde redoute après un long voyage: le retour ! J’espère que ça m’aidera à extérioriser et que ça t’aidera toi, lecteur, prochain tour du mondiste, voyageur, expatrié, visiteur perdu sur ce site, à mieux appréhender ton retour au pays…

Quand je dis que ça fait deux semaines que je suis rentrée, je parles de ma maison, à Bordeaux ! Parce qu’avant ça, j’ai fais une escale européenne d’une dizaine de jours à Barcelone en Espagne ou j’ai retrouvé des amies qui habitent la bas puis mes frère et soeurs sont venus me rejoindre pour ensuite me ramener. Et franchement je dois vous avouer que cette transition a été indispensable car le retour a été beaucoup moins brutal que je m’y attendais! Bon ok, j’ai quand même versé ma petite larme en atterrissant sur le continent européen à Barcelone depuis Sao Paulo mais j’ai vite relativisé en voyant un mendiant dans la rue qui n’avait ni bras, ni jambe…. Comment se plaindre de sa situation alors qu’on revient d’un tour du monde d’un an et après toute la misère qu’on a vu ?! Cette petite scène m’a mis une claque et à partir de ce moment la et depuis, j’ai pris les choses du bon côté. Les premiers jours, j’ai pas fais grand chose, j’ai commencé à réutiliser des € (c’est con mais ça fait quand même bizarre et puis y’a plus besoin de convertir!), à voir mes amies qui habitent sur Barcelone, à sortir…puis j’ai vu ma famille qui est venue me rejoindre. Mais comme c’était dans un environnement différent de celui de la maison, j’avais encore l’impression d’être en voyage! On a passé un super moment et j’ai adoré mon séjour à Barcelone qui m’a fait encore plus aimer cette ville et ou j’avais encore l’impression d’être en tour du monde…

Puis l’heure du vrai retour est arrivée. On est rentrés en voiture. Le passage de la frontière a été bizarre… plein d’émotions en même temps ! Ca y est, j’y suis…je suis restée un peu nostalgique sur tout le reste du trajet ! Et puis arrivée à Bordeaux, c’est le choc. Cette sensation d’avoir été la hier ou avant hier…mais pas y’a un an, c’est pas possible ! Et franchement, ça fait bizarre. Cette impression que ton voyage n’a pas été si long, que tu n’as pas vécu toutes ces choses, que tu ne te souviens pas de tout…c’est déstabilisant ! Et c’est ce qui a été le plus marquant pour moi.

J’ai eu la chance de pouvoir garder mon appartement que j’ai sous loué pendant un an. C’est génial, pas de prise de tête, pas d’administratif, pas de recherche d’appartement… mais un retour à la case départ ! Même endroit, mais un an plus tard… J’ai posé mon sac à dos dans l’entrée. Ca fait deux semaines qu’il n’a pas bougé! Dans le même état que je l’ai gardé pendant un an, comme dans les auberges, comme en voyage… Eventré avec les affaires qui débordent. Impossible d’y toucher pour le moment ! Parce que ça voudrait dire que c’est vraiment fini

Alors oui, en soit le voyage est vraiment fini, mais ça c’est pas encore accepté dans ma tête. Cette sensation que si je ranges tout ça, je ne repartirai jamais… Mais c’est un peu con parce que de toute façon, je ne vais pas repartir dans la seconde et puis il faudra bien que je le refasses ce sac si je veux repartir. Mais il me faut encore un peu de temps…

Puis est venu le temps des retrouvailles… avec la famille c’était déjà fait. On a passé un super moment à Barcelone ou l’on s’est tous retrouvés comme jamais on ne l’avait fait avant ! Les 4 frères et soeurs ensemble… c’est marrant parce que j’ai l’impression que mon voyage nous a tous rapprochés. C’est un comble de devoir s’éloigner pour se rapprocher ! Mais tant mieux vous me direz… Et ça fait du bien ! Les petits ont grandis mais on s’est beaucoup appelé pendant l’année (merci la technologie), du coup c’est comme si on ne s’était pas quittés ! C’est bien parce que ça permet de ne pas être trop en décalage mais au final on a l’impression de ne pas avoir eu cette sensation de manque ! Encore une fois, on s’est vu hier non ?

Puis c’est au tour des amis et des connaissances, des gens que tu connais mais dont tu n’as pas eu de nouvelles pendant l’année. J’étais super contente de revoir tout ce monde !!! Mais la première chose que (TOUS) les gens te demandent c’est ‘Comment tu vas, c’est pas trop dur le retour?’  Sauf qu’au final, toi même tu ne sais pas vraiment comment tu te sens ! Alors en soit, je ne suis pas au fond de mon lit en train de pleurer et de déprimer… mais pour autant je suis partagée entre le sentiment de n’être jamais partie et celui de ne pas être à ma place ! Parce qu’en retournant chez moi, en me baladant dans la ville…tout est comme avant ! Et les gens aussi… alors il y a souvent des bébés (beaucoup de bébés!) et des demandes en mariage en plus et quelques changements mais dans la globalité, c’est comme avant ! On m’avait prévenu mais je ne m’attendais pas à un tel choc.

Et puis ton voyage, on en parle pas tant que ça… finalement tu te rends compte que la communication n’est pas si évidente. Certains ne savent pas quoi demander, d’autres posent quelques questions… mais toi tu ne sais pas quoi dire, pas par ou commencer. Et puis, c’est vrai que tu as un peu le droit aux mêmes questions tout le temps. En tête: ‘C’était quoi ton pays préféré?’ Celle la tu y coupes pas ! Pas facile de répondre à celle là hein ! Et pourtant il faut bien parce qu’ils attendent ton avis d’expert :) Puis viennent ensuite: T’as fais des belles rencontres ? T’as eu combien de mecs ? T’as dépensé combien ? Tu as pas eu peur ? Il ne t’es rien arrivé ? Alors attention, ne vous méprenez pas, je ne dis pas que c’est mal ou que ça me saoule… au contraire, c’est normal que les gens posent ces questions, je ferais surement la même chose si j’étais dans leur cas… faut juste être patient et ne pas avoir peur de répéter plusieurs fois la même chose par jour :) Et puis au fil de la discussion, tu changes rapidement de sujet et le voyage reste juste dans ta tête… parce que déjà, tu as envie de connaitre ce qui s’est passé dans leur vie pendant un an aussi et ensuite parce que tu ne peux pas raconter tous ces souvenirs et ces anecdotes qui ont fait ton voyage mais que toi seul et les gens avec qui tu les as vécues peuvent comprendre ! De la même façon que tes potes pensent qu’ils ont vécu une année banale à côté de celle que tu as vécue à l’autre bout du monde. Et c’est la que t’as un décalage pas facile à gérer… du moins au début. Parce que rapidement, tu revois tes potes une fois puis deux et les discussions reprennent un cours normal … on parle de tout, de rien et tout va bien, comme avant quoi !

Et puis j’ai eu la chance dès la première semaine de mon voyage d’avoir la visite d’un autre (futur) blogueur voyageur: Lénaïc du blog Ma première fois qui part à la fin du mois de Mai 2015 pour un tour du monde de 2 ans et demi (Pour le suivre, c’est par ici). Il est venu me rendre visite quelques jours et ça m’as fais un bien fou de pouvoir parler voyage, budget, itinéraire, transport ou matériel avec lui ! Parce qu’on se comprenait et qu’on avait le même centre d’intérêt. Et puis il est curieux le garçon, alors il pose plein de questions et ça fait plaisir de pouvoir parler de son voyage mais surtout de conseiller de futur voyageur près à se lancer à l’aventure aussi !

Alors voila, après 2 semaines, là devant mon ordinateur, je vais bien ! Honnêtement je pense que c’est important et même indispensable de prévoir ce sas et cette transition pendant laquelle tu revois un peu tout le monde et tu t’occupes beaucoup quand tu rentres d’un tour du monde pour ne pas replonger directement dans la vie d’avant tour du monde. Déjà que tout te parait si proche et comme avant…Et grâce à tout ça, finalement je me dis que le retour n’est pas si difficile…jusque là ! Parce qu’à partir de demain, je changes de programme. A dans 2 semaines…

Ps: Pfiou, c’est pas facile d’exprimer tout ce qu’on ressent tellement ça se bouscule…

Check Also

[Vidéo] La beauté en voyage

Salut les filles, Et oui, aujourd’hui, comme le titre l’indique, dans cet article je m’adresse …

4 comments

  1. Oh, j’ai beaucoup aimé ton article. Je suis rentrée il y a 2 semaines aussi alors je m’identifie aussi un peu à ce que tu écris. Je ne suis partie « que » 3 mois mais malgré tout ça fait long pour un premier voyage seule. Et je ressens la même chose, l’impression de ne jamais être partie parce que rien ou presque n’a changé ici alors que je me sens profondément changée. Et en effet les gens qui te demandent de raconter mais 3 mois ou un an de voyage c’est impossible à raconter et puis on a pas forcément envie de mettre des mots sur des expériences de fou qu’on a vécues en voyage. Merci de partager tes impressions après ton retour et courage pour la suite ;-)
    Alice (www.lilikus.be)

    • Bonjour Alice,
      Merci pour ton commentaire. J’ai vu passer ton post sur les photos de tes pieds, j’ai trouvé ça top! :) Que l’on soit partis un mois ou un an, je pense que le retour n’est jamais facile à gérer et est propre à chacun. Mais je pense qu’en effet il y a certaines choses que tout le monde ressent (comme cette sensation de ne jamais être partie et que rien n’a changé). C’est vrai que c’est pas facile de parler du voyage en lui même et qu’il faudra du temps pour l’assimiler. Et je compte bien sur le blog pour m’aider à extérioriser tout ça. Bon courage à toi ! Au plaisir de te lire. Clo

  2. Contente de te lire encore une fois! Ton récit me rassure et me fait peur (mais il me reste encore un moment avant de rentrer!), je connais tellement ce genre de sensation, les retrouvailles avec les amis, toutes ces questions, et le fait qu’au final on s’arrête très vite de parler de voyage… Pour ma part je suis heureuse de retrouver tout le monde mais ça me déprime assez vite, pas que le monde ne tourne pas autour de moi, mais que la vie reprend son cours comme si rien ne c’était passé, que rien ai changé… J’ai pensé a aller à la rencontre d’autres voyageurs pour en parler sans tomber dans le cliché des voyageurs anonymes^^ mais je ne l’ai jamais fais (à part sur mon blog mais c’est différent). Je pense que seul les personnes qui ont vécu ce genre de chose peuvent vraiment en parler avec toi. Je comprend que ça t’ai fais du bien.
    Je n’ai encore jamais réussi a trouver un équilibre en rentrant, il a toujours fallu que je reparte au bout d’un moment… surtout qu’à chaque fois je retourne chez ma mère… (c’est super que tu ai ton appart en rentrant!)
    Il me tarde de lire tes futures impressions en espérant que tu arrives à bien rebondir! ;)
    Jenny

    • Bonjour Jenny,
      Merci de me relire. Ca fait plaisir de savoir que tu es fidèle lectrice :) Je me retrouve moi même dans ce que tu dis, et c’est pour ça qu’il est important d’avoir de nouveaux projets ! Pour ma part, le développement de mon blog va m’aider à extérioriser et à en parler à des gens qui seront la pour écouter (enfin lire plutôt) et qui en auront réellement envie et je pense déjà à la suite ! J’ai plein de nouveaux articles en tête à écrire ! J’espère que ça t’aidera. N’hésite pas si tu as des questions. Clo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *